Vous n'avez pas pas encore de compte? Créer mon comptedata:image/svg+xml;base64,PHN2ZyBpZD0iV3JpdGUtSWNvbiIgeG1sbnM9Imh0dHA6Ly93d3cudzMub3JnLzIwMDAvc3ZnIiB3aWR0aD0iMTQuOTUzIiBoZWlnaHQ9IjE0Ljk1MyIgdmlld0JveD0iMCAwIDE0Ljk1MyAxNC45NTMiPgogIDxwYXRoIGlkPSJUcmFjw6lfMzAyIiBkYXRhLW5hbWU9IlRyYWPDqSAzMDIiIGQ9Ik05Ljc0NiwwLDAsOS43NDd2NS4yMDVoMTQuNjJWMTMuMzI5SDYuODNsOC4xMjMtOC4xMjJaIiB0cmFuc2Zvcm09InRyYW5zbGF0ZSgwIDApIi8+Cjwvc3ZnPgo=
Shopping cart icon

Pour choisir le bon poêle à bois, il faut d’abord prendre en considération quelques éléments, puis calculer la superficie à chauffer théorique et réelle pour cibler l’appareil qui correspond à vos besoins.

1. Où est installé le poêle à bois?
Comme la chaleur monte, un appareil situé au sous-sol diffusera de la chaleur au rez-de-chaussée. Toutefois, un appareil situé au rez-de-chaussée n’enverra pas de chaleur au sous-sol. Ce principe s’applique aussi aux plafonds hauts ou cathédrale, car il faut prévoir qu’une certaine quantité de chaleur s’échappera en hauteur.

2. Est-ce que la chaleur circule facilement?
Un espace comportant un grand nombre de divisions sera plus difficile à chauffer parce qu’il est plus complexe de répartir la chaleur. Les aires ouvertes et les pièces proches de l’appareil seront les plus faciles à chauffer.

Gardez en tête qu’un poêle à bois n’est pas un appareil de chauffage principal, mais d’appoint. Certains accessoires comme des ventilateurs peuvent aider à distribuer l’air chaud, mais une fournaise à bois reste la solution la plus performante pour chauffer une maison de façon uniforme.

3. Quelle est l’efficacité de votre isolation?
Plus une habitation est bien isolée, plus la chaleur est conservée à l’intérieur de celle-ci. Le nombre, le type et l’orientation des portes et des fenêtres ainsi que la résistance thermique des murs influencent l’isolation de votre maison.

4. Quel type d'utilisation désirez-vous faire de l’appareil?
Une utilisation soutenue est définie par un chauffage d’appoint qui procure un maximum de chaleur. Une utilisation d’ambiance est définie par un chauffage d’appoint qui procure un environnement chaleureux principalement autour de l’appareil.

La superficie à chauffer théorique
La superficie théorique est la mesure de base utilisée pour ensuite calculer la superficie à chauffer réelle. Il faut calculer 100% de la superficie de l’étage auquel l’appareil est installé, plus 50% de l’étage au-dessus, plus 25% de l’étage suivant, s’il y en a un. Par exemple, un poêle à bois installé au sous-sol d’une maison de 2 étages de 800 pi² donnera 1 400 pi² de superficie à chauffer théorique. Superficie à chauffer théorique = 100% étage 1 + 50% étage 2 + 25% étage 3
= 800 pi² + 400 pi² + 200 pi²
= 1400 pi²

La superficie à chauffer réelle
Pour obtenir la superficie à chauffer réelle, il suffit d’ajouter une marge de confort à la superficie à chauffer théorique pour l’ajuster aux conditions dans lesquelles le poêle à bois sera utilisé. N’oubliez pas que d’autres facteurs comme l’humidité, la qualité du bois, la cheminée et la météo vont influencer quotidiennement la performance de votre appareil.

Par exemple :

  • pour une superficie à chauffer théorique de 1,400 pi² avec des conditions très favorables (utilisation d’ambiance, bonne isolation, bonne circulation d’air) : il est conseillé de dépasser légèrement la superficie à chauffer théorique et de viser une superficie à chauffer réelle de 1,600 pi².
  • pour la même superficie à chauffer théorique, mais avec des conditions moins favorables (utilisation soutenue, moins bonne isolation, moins bonne circulation d’air) : il est conseillé d’ajouter une plus grande marge de confort et d’avoir une superficie à chauffer réelle de 1,800 pi², voir même 2,000 pi².

Il y a trois principaux avantages à un appareil plus puissant: la capacité de chauffage accrue, la facilité de chargement avec des bûches plus longues ou plus grosses et le prolongement du temps de combustion. Mais attention! Lorsqu’un poêle à bois est trop grand, il est commun de compenser en faisant fréquemment de petites attisées, ce qui rend l’appareil moins efficace et génère plus de créosote. Inversement, lorsqu’un poêle à bois est trop petit, il est commun de compenser en utilisant fréquemment l’appareil à sa capacité maximum, ce qui risque de l’user prématurément.