Vous n'avez pas pas encore de compte? Créer mon comptedata:image/svg+xml;base64,PHN2ZyBpZD0iV3JpdGUtSWNvbiIgeG1sbnM9Imh0dHA6Ly93d3cudzMub3JnLzIwMDAvc3ZnIiB3aWR0aD0iMTQuOTUzIiBoZWlnaHQ9IjE0Ljk1MyIgdmlld0JveD0iMCAwIDE0Ljk1MyAxNC45NTMiPgogIDxwYXRoIGlkPSJUcmFjw6lfMzAyIiBkYXRhLW5hbWU9IlRyYWPDqSAzMDIiIGQ9Ik05Ljc0NiwwLDAsOS43NDd2NS4yMDVoMTQuNjJWMTMuMzI5SDYuODNsOC4xMjMtOC4xMjJaIiB0cmFuc2Zvcm09InRyYW5zbGF0ZSgwIDApIi8+Cjwvc3ZnPgo=
Shopping cart icon

Lorsque vous choisissez un appareil de chauffage, il est primordial de calculer la bonne superficie à chauffer pour pouvoir cibler les modèles qui conviennent à votre espace.

1. Calculer la superficie à chauffer théorique

  1. Si vous devez chauffer un seul étage, votre superficie totale à chauffer est égale à la superficie de cet étage. Par exemple, pour une maison de 30' X 30' à un seul étage, la superficie de chauffage est de 900 pi².
  2. Si vous devez chauffer deux étages, calculez la superficie totale de l'étage inférieur (où le poêle est installé) et additionnez ensuite 50% de la superficie de l'étage supérieur. Ainsi, si vous installez un appareil au sous-sol et que vous avez 900 pi² par étage, il vous faudra un appareil d'une capacité d'au moins 1,350 pi² (900 + 450).
  3. Enfin, si vous devez chauffer plus de deux étages, calculez la superficie totale de l'étage inférieur (où le poêle est installé) et additionnez ensuite 50% de la superficie de l'étage mitoyen, et additionnez finalement 25% de l'étage supérieur. Ainsi, si vous installez un appareil au sous-sol et que vous avez 900 pi² par étage, il vous faudra un appareil ayant une capacité d'au moins 1,575 pi² (900 + 450 + 225).

2. Calculer la superficie à chauffer réelle

Pour obtenir la superficie à chauffer réelle, il suffit d’ajouter une marge de confort à la superficie à chauffer théorique. Ainsi, la mesure théorique est ajustée aux conditions dans lesquelles le poêle à bois sera utilisé :
-Le niveau d’isolation de votre maison : plus une habitation est bien isolée, plus la chaleur est conservée à l’intérieur. Le nombre, le type et l’orientation des portes et des fenêtres ainsi que la résistance thermique des murs influencent l’isolation de votre maison.
-La circulation de l’air : un espace comportant un grand nombre de divisions sera plus difficile à chauffer parce qu’il est plus complexe de répartir la chaleur de façon uniforme. Les espaces aux plafonds hauts ou cathédrale sont également plus difficiles à chauffer car une certaine quantité de chaleur est perdue en hauteur.
-Le type d’utilisation : Si vous recherchez un chauffage d’appoint qui procure facilement un maximum de chaleur votre utilisation est soutenue. Si vous préférez simplement une ambiance chaleureuse et profiter d’un beau feu, votre utilisation est plutôt d’ambiance.
-L’endroit où vous habitez : plus vous êtes au nord, plus l’hiver est rigoureux et plus il faudra un appareil performant pour arriver au même confort. La même logique s’applique aux endroits très exposés au vent.
-N’oubliez pas; d’autres facteurs comme l’humidité, la qualité du bois, la cheminée et la météo vont influencer quotidiennement la performance de votre appareil.

Par exemple, pour une superficie à chauffer théorique de 1,400 pi² avec des conditions très favorables (utilisation d’ambiance, bonne isolation, bonne circulation d’air, etc.) : il est conseillé de dépasser légèrement la superficie à chauffer théorique et de viser une superficie à chauffer réelle de 1,600 pi².

Pour la même superficie à chauffer théorique, mais avec des conditions moins favorables (utilisation soutenue, moins bonne isolation, moins bonne circulation d’air) : il est conseillé d’ajouter une plus grande marge de confort et de viser une superficie à chauffer réelle de 1,800 pi², voir même 2,000 pi².